Rechercher dans ce blog

La communion avec Dieu dans le combat

Lorsque nous sommes en communion avec Dieu, chaque difficulté devient l’occasion du déploiement de Sa gloire.

Si l’on ne demeure pas dans la communion du Seigneur, on ne sait jamais faire ou dire ce qu'il convient. En revanche, si nous sommes remplis du Saint-Esprit, Il devient, au moment donné, la source d’actes et de paroles selon Dieu.

Il est d’une grande importance d’être positivement occupé de Christ. Cela ferme la porte à Satan - sinon il entre et souille tout.


La certitude de la grâce, nous préserve-t-elle du trouble? Non, car tant que nous sommes dans un corps de péché, il y a et il doit y avoir toujours une lutte entre la chair et l’Esprit. Mais il est bien différent d’avoir à soutenir cette lutte avec l’assurance que Dieu est pour moi, parce que je suis «sous la grâce» - ou de la soutenir dans la crainte qu'Il ne soit contre moi, parce que je suis «sous la loi».

Si je crois que Dieu est contre moi à cause de la présence du mal dans mon coeur (et tant que je serai ici-bas j’en verrai la racine, même si les fruits n’en sont pas manifestés), je serai sans force pour le combat. Bien plus, je serai entièrement découragé et je gémirai, doutant de mon acceptation. Mais si je suis certain que Dieu est pour moi, cette assurance me donnera du courage et me fera remporter la victoire - je pourrai même m’écrier : «Sonde-moi, ô Dieu! et connais mon coeur - éprouve-moi, et connais mes pensées. Et regarde s’il y a en moi quelque voie de chagrin, et conduis-moi dans la voie éternelle». Dans ma confiance en l’amour et en la grâce de Dieu, je puis lui demander de sonder tout le mal en moi. Je n’oserais autrement le faire, de peur d’être accablé de désespoir. Dieu est mon ami - Il est pour moi, contre le mal qui habite en moi.

Notre combat est un combat réel. L’éviter, c’est éviter la bénédiction.

Dans le chemin de la fidélité, Satan placera devant vous des montagnes apparemment infranchissables. Mais Dieu est plus puissant que tout cela et la foi compte sur Lui pour vaincre - car faire la paix avec Satan est une chose honteuse et détestable. Il n’est pas question ici de notre joie, mais de notre combat. Selon le dessein de Dieu, nous devons connaître ce qu’est la guerre. Cela nous surprend parfois et nous nous persuadons facilement qu’il y aurait plus de bénédiction si la montagne était supprimée. Mais si nous résistons à Satan et soutenons le combat en nous fiant à la puissance de Dieu, l’ennemi s’enfuit loin de nous. Il n’est pas seulement battu, mais il s’enfuit - vous en ferez l’expérience.

Le sentier le plus difficile, à travers la lutte la plus ardente, est le chemin de la victoire et du repos - il nous fait avancer dans la connaissance de Dieu. Nous y sommes en communion avec Dieu, source de toute joie, gage et avant-goût d’un bonheur éternel et infini.

Notre ennemi est rusé et puissant. Un chrétien manquant de vigilance, néglige la prière et la lecture de la Parole écrite - il oublie qu’il est en lutte avec Satan et sera bientôt blessé.

La fin de notre carrière présente à l’Ennemi la meilleure occasion d’accomplir ses desseins, car notre vie, contemplée à la lumière de Dieu, est entachée d’innombrables manquements. Mais pour Dieu, il n’est pas question de ce que nous avons fait. «Selon ce temps il sera dit de Jacob et d’Israël : Qu’est-ce que Dieu a fait?» (Nombres 23:23). Dieu connaît d’avance tous les péchés dont Satan peut nous accuser, en disant : «Qu’as-tu fait?» La foi répond : «Qu’est-ce que Dieu a fait?» Gardons-nous donc de détourner les yeux de ce que Dieu a fait, sinon nous perdons la certitude de Son amour pour nous. Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Si Satan nous accuse, c’est Dieu qui répond pour nous.

La chair recherche le soulagement, elle craint les combats, les difficultés, mais Dieu ne veut pas la soulager aux dépens de l’âme.

Plus il cherche à entraver les desseins de Dieu, plus Satan pousse à leur accomplissement.

(J.-N. Darby)
         

Je fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tient son nom, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être rendus forts et puissants par son Esprit, au profit de l'homme intérieur ; que le Christ habite dans votre cœur par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l'amour, pour être capables de comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l'amour du Christ qui surpasse la connaissance, de sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
(Eph 3:14-19)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Pourquoi gaspiller un seul instant à songer à l’autre monde?
- Mais est-il possible de ne pas y penser?
- Oui.
- Comment?
- En vivant au ciel, ici et maintenant.
- Et où est ce ciel?
- II est ici et maintenant.
  (A. de Mello)
Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude