Rechercher dans ce blog

Si certaines parties ne s'affichent pas, passez de https à http

Psaume 23 commenté

Psaume 23
Un psaume pour David


Le Seigneur s'occupe de moi comme un berger


Et rien ne me manque

Il a dressé ma tente en des lieux de tendres pousses

Il m'a nourri d'eaux de repos

Il a réorienté le souffle de ma vie vers le haut

Il m'a guidé sur des chemins de justice, à cause de son nom

Ainsi, même si je dois aller au milieu de l'ombre de la mort, je ne serai pas effrayé par le mauvais, car tu es avec moi

Ta houlette et ton bâton sont mon secours

Tu as préparé devant moi une table, en face de ceux qui m'accablent

Et tu as oint ma tête d'huile, et ta coupe m'enivre d'excellence

Et ta grâce me poursuit tous les jours de ma vie, et ma demeure est dans la maison du Seigneur pour la durée des jours


(Traduction à partir de la Septante)



Commentaire


Un psaume pour David
C'est le Saint-Esprit qui a inspiré les psaumes : Il a parlé à David, et à travers ses psaumes, Il nous parle aujourd'hui.
David est suffisamment humble pour s'effacer devant le Saint-Esprit et Lui attribuer la paternité des psaumes.
Le Seigneur s'occupe de moi comme un berger
Le Seigneur YHWH est le nom sous lequel Dieu s'est révélé à Moïse, et signifie JE SUIS.
Lorsque, à travers le sacrifice du Christ (qui a aussi dit JE SUIS), nous sommes en relation avec YHWH, nous pouvons aussi dire JE SUIS : la réalité que nous nous sommes construit s'effondre, et nous sommes transportés dans la réalité de Dieu.
Cette fausse réalité qui s'effondre peut être religieuse : la religion n'est pas de Dieu, mais des hommes.
Mon berger : lorsque JE SUIS, je suis dans la réalité de Dieu, qui me guide, me nourrit, m'élève, me soigne (le mot grec contient toutes ces notions) - c'est Lui le berger, Le Pasteur.
Le pasteur, tel qu'on l'entend aujourd'hui, est celui à travers lequel Dieu guide, nourrit, élève, soigne Son troupeau.
Et rien ne me manque
Lorsque nous sommes dans la réalité de Dieu, nous ne sommes dépendants de rien d'autre que de Lui : rien ne nous manque.
Même si nous n'avons rien, rien ne nous manque : aucune circonstance, aucun bien, aucune affection ne sont indispensables à notre bonheur.
Il a dressé ma tente en des lieux de tendres pousses
Le mot grec traduit "dresse" possède la notion "de haut en bas" : cette tente vient du Ciel, c'est la Jérusalem Céleste.
Sa nourriture donne l'éternelle jeunesse (pousses), et elle n'est pas dure à mâcher (tendre) - [tendres pousses : grec chloé].
Il m'a nourri d'eaux de repos
Le baptême symbolise notre immersion dans la Parole - Christ - et par extension dans la parole écrite de Dieu, dont nous nous nourrissons et qui nous donne le repos du coeur.
Il a réorienté le souffle de ma vie vers le haut
Cette réorientation est ce que nous appelons la conversion - non pas à une religion ou à un mouvement de pensée, mais à Dieu, en vertu du sacrifice de Christ.
Il m'a guidé sur des chemins de justice, à cause de son nom
Cherchez premièrement le Royaume et sa Justice (Mat 6:33)
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice (Mat 5:6)
Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice (Mat 5:10)
Son Nom est Soleil de Justice (Malachie 4:2)
Ainsi, même si je dois aller au milieu de l'ombre de la mort, je ne serai pas effrayé par le mauvais, car tu es avec moi
Dans la réalité de Dieu, le mauvais est vaincu à la Croix : tout ce qui est du côté du mauvais n'est plus effrayant, la peur ayant perdu face à l'amour (I Jean 4:18, II Tim 1:7)
Ta houlette et ton bâton sont mon secours
La houlette sert à guider la brebis que nous sommes.
Le bâton est la puissance de Dieu en vue de la sortie du monde (cf. le bâton d'Aaron utilisé en vue de la sortie d'Égypte)
Notre Guide et notre Puissance, c'est le Saint-Esprit.
"Sont mon secours" : le mot grec est de la famille de "paraclet" : l'avocat, le défenseur, celui qu'on peut appeler au secours.
Il s'agit donc bel et bien du Saint-Esprit, qualifié de paraclet en Jean 14:16
Tu as préparé devant moi une table, en face de ceux qui m'accablent
La table de la Cène annonce que l'accusation est affacée par Dieu (Col 2:14), en vertu de la Croix : il n'y a donc plus aucune accusation (Rom 8:33), donc plus de condamnation (Rom 8:1)
Ceux qui accablent sont ceux qui poursuivent avec des accusations (tribulation)
Le mot est de la même famille que l'adjectif "étroit" de la porte étroite à franchir (Mat 7:14) : il s'agit d'une porte de tribulations - nous avons à assumer l'incompréhension du monde face à ce qui ne correspond pas à la réalité qu'il se construit.
Et tu as oint ma tête d'huile, et ta coupe m'enivre d'excellence
Ceux-ci ne sont pas ivres, comme vous pensez, car c'est la troisième heure du jour, mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Et il arrivera aux derniers jours, dit Dieu, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair, et vos fils et vos filles prophétiseront, et vos jeunes hommes verront des visions, et vos vieillards songeront en songes (Actes des Apôtres 2:15-17)
Et ta grâce me poursuit tous les jours de ma vie, et ma demeure est dans la maison du Seigneur pour la durée des jours
Contrairement au monde qui nous poursuit avec des accusations, Dieu nous poursuit de sa grâce, qui est pardon et rétablissement.
Tant que nous demeurons dans le jour, dans la lumière, nous nous mettons au bénéfice de cette grâce.
 Source
Je fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tient son nom, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être rendus forts et puissants par son Esprit, au profit de l'homme intérieur ; que le Christ habite dans votre cœur par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l'amour, pour être capables de comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l'amour du Christ qui surpasse la connaissance, de sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
(Eph 3:14-19)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Pourquoi gaspiller un seul instant à songer à l’autre monde?
- Mais est-il possible de ne pas y penser?
- Oui.
- Comment?
- En vivant au ciel, ici et maintenant.
- Et où est ce ciel?
- II est ici et maintenant.
  (A. de Mello)
Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude