Rechercher dans ce blog

Si certaines parties ne s'affichent pas, passez de https à http

Tout est accompli (Jean 19:30)

  • Qui a vaincu la chair, Christ ou la religion ?
  • Qui a vaincu le monde, Christ ou la religion ?
  • Qui a vaincu Satan, Christ ou la religion ?
  • Qui me sauve, Christ ou la religion ?
  • Qui me sanctifie, Christ ou la religion ?
  • Qui est Seigneur, Christ ou la religion ?
  • Qui règne, Christ ou la religion ?

Dieu est un, et le médiateur entre Dieu et les hommes est un, [l']homme Christ Jésus
(1 Timothée 2:5)

Il n'y a de salut en aucun autre - car aussi il n'y a point d'autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faille être sauvés
(Actes des Apôtres 4:12)

Personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé : Jésus Christ
(1 Corinthiens 3:11)

Nul ne vient au Père que par Moi
(Jean 14:6)
     

Le démon et la prédestination

Le démon:
"Ou bien tu es prédestiné, ou bien tu ne l'es pas..."
"Si tu l'es, tu es sauvé d'avance, tu n'as pas besoin de la foi...!"
"Si tu ne l'es pas, inutile de résister: tu finiras par être à moi!"

L'être de foi:
"Ou bien je suis prédestiné, ou bien je ne le suis pas..."
"Si je le suis, inutile que tu me tentes...!"
"Si je ne le suis pas, pourquoi perds-tu ton temps à me tenter ?"


A méditer

Si nous pouvions voir toutes choses comme Dieu les voit,
nous voudrions que les choses soient comme Il les veut.
Ainsi p.ex. lorsqu'Il répond NON à une prière,
ou nous exauce d'une autre manière que celle attendue.

Ma grande préoccupation n'est pas de savoir si Dieu est de notre côté,
mon plus grand souci est d'être du côté de Dieu, car Dieu a toujours raison.
(Abraham Lincoln)

Si un homme n'a pas la foi, il est dans la situation la plus dangereuse qui puisse se trouver au monde.
(Léon Tolstoï)

Le temps s'enfuit, la mort menace, la conscience crie, l'enfer gronde, Christ appelle et l'homme dort.
(Blaise Pascal)

Puis-je conserver au moins le souvenir de ces deux choses:
que je suis un très grand pécheur, et que Jésus est un très grand sauveur.
(Isaac Newton)

Avec toute la science du monde, nous avons besoin de la foi en Dieu.
(Wernher von Braun)

Quand l'homme aura trouvé la justice sociale, il constatera qu'il y a un immense vide à combler dans son coeur.
(Jean Jaurès)

Jésus, de retour sur terre, s'étonnerait qu'on le commente tant et qu'on essaie si peu de l'imiter.
(Jacques de Bourbon-Busset)

Un jour un proche d'Abraham Lincoln recommande un ami pour un poste.
Lincoln le reçoit mais décline sa candidature.
Interrogé, il répond : "Je n'ai pas aimé l'expression de son visage."
L'ami proteste : "Ce n'est pas juste... on a la tête qu'on peut!"
Et Lincoln de répondre : "Erreur! Passé un certain âge, on a celle qu'on s'est forgée avec les ans."

Qu'as-tu réellement perdu ?

On entend ou lit parfois: "je ne crois plus en Dieu"
Question à [se] poser: "en quel dieu ne crois-tu plus ?"
On ne peut pas ne plus croire si on a rencontré le Véritable Dieu.

On entend ou lit parfois: "la fac de théologie m'a fait perdre la foi"
Question à [se] poser: "de quelle foi s'agit-il ?"
Une foi fondée, véritable relation avec le Père (et non pas croyances diverses[*]) ne peut se perdre.

[*] dogmes, confessions/professions de foi, superstitions, religiosités, foi intellectuelle, théologie froide, etc.

À chacun sa vérité... vraiment ?

Au début du 20ème siècle, une expédition américaine au Groenland employa les services d'un jeune Esquimau. Pour le récompenser, les explorateurs l'emmenèrent visiter New York.

De retour dans son village natal, il tenta de décrire les merveilles qu'il avait vues : buildings, voitures, ponts, lumières, etc. Mais les gens l'écoutèrent avec froideur et ne le crurent pas. Ils appelèrent alors le jeune homme « Sagdluk » (menteur), surnom qu'il dut porter jusqu'à la fin de ses jours.

Pourquoi avons-nous tant de mal à croire la vérité ? Nous aimons voir avant de croire. De nos jours, nombreux sont aussi ceux qui pensent que ce qui convient à quelqu'un est vrai pour lui : « À chacun sa vérité ».

Il en résulte que la vérité absolue de la Bible dérange, aujourd'hui plus que jamais : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables (2 Timothée 4:3-4).

Ne nous laissons pas tromper par Satan, le père du mensonge. Écoutons plutôt Jésus : il est la vérité incarnée (Jean 14:6). Fondons notre vie, non sur les sables mouvants de la pensée humaine, mais sur le roc solide de la Parole véritable et éternelle de Dieu. Heureux serons-nous d'y avoir cru !

Source

La présence effective de Dieu

Quand il entre en relation avec une personne, Jésus ne prend pas en considération son statut social: esclave/libre, homme/femme, païen/juif... peu lui importe! Il reconnaît en chacun(e) son identité réelle - sous le masque dont cette personne est affublée par la société.

C'est ce regard neuf qui incarne la présence effective de Dieu. C'est ce qui  annonce son Règne, son Royaume. Dieu, en la personne de Jésus, est immédiatement présent, sans hiérarchie intermédiaire, sans institutions médiatrices, sans différence entre ce qui relève du sacré et du profane.

La présence de Dieu fonde la reconnaissance inconditionnelle et réciproque entre des personnes libres et responsables. Ce n'est pas le mode de fonctionnement de la plupart des systèmes religieux.

Cette dimension, qui permet à chacun d'être reconnu, accepté, valorisé, est le résultat de l'amour de Dieu manifesté par la croix et la résurrection. Dieu s'est reconnu en Jésus, s'est identifié à Jésus.

Egalité parfaite de tous, juif ou non, riche ou pauvre, homme ou femme.

Quelques réflexions sur "la fin du monde"

On lit ou entend souvent :
"la nuit est fort avancée" (Rom 13:12),
"c'est la dernière heure" (1 jean 2:18)

Ces mots ont été écrits il y a 2000 ans.
Cela signifie que depuis 2000 ans, ceux qui lisent ces versets les lisent tels que nous les lisons aujourd'hui.

En 500, on lisait "la nuit est fort avancée", "c'est la dernière heure"
En 1000, on lisait "la nuit est fort avancée", "c'est la dernière heure"
En 1500, on lisait "la nuit est fort avancée", "c'est la dernière heure"
En 2000, on lisait "la nuit est fort avancée", "c'est la dernière heure"
En 2500, on lira (peut-être) "la nuit est fort avancée", "c'est la dernière heure"

A cette lumière, les "derniers temps", c'est potentiellement, de manière évidente, ici et maintenant. C'est ici et maintenant depuis 2000 ans, et peut-être pour 2000 ans encore. Nul ne sait le jour ni l'heure.


Un autre monde doit prendre fin

Il y a cependant prioritairement un autre monde qui doit prendre fin. La Bible est claire là-dessus, elle enseigne que lorsqu'on rencontre Dieu, on change de monde : le monde ici-bas n'est plus notre cadre de vie naturel, car nous entrons dans le monde de Dieu. Nous sommes une nouvelle création (2 Cor 5:17) - ce n'est plus moi qui vis : Christ vit en moi (Galates 2:20). Le Royaume commence.

Or, le Royaume n'est pas de ce monde (Jean 18:36)
Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde (Jean 17:16)

La fin de ce monde, c'est notre rencontre avec Dieu, date à laquelle ce monde cesse, et où commence le monde nouveau : la date de la fin de ce monde, c'est le jour où Dieu s'est révélé à toi, où a commencé le Royaume, Son règne en toi.


Je fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tient son nom, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être rendus forts et puissants par son Esprit, au profit de l'homme intérieur ; que le Christ habite dans votre cœur par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l'amour, pour être capables de comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l'amour du Christ qui surpasse la connaissance, de sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
(Eph 3:14-19)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Pourquoi gaspiller un seul instant à songer à l’autre monde?
- Mais est-il possible de ne pas y penser?
- Oui.
- Comment?
- En vivant au ciel, ici et maintenant.
- Et où est ce ciel?
- II est ici et maintenant.
  (A. de Mello)
Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude