Rechercher dans ce blog

Pourquoi la plupart des chrétiens se trompent-ils ?

Parce qu'ils ne regardent qu'aux choses terrestres.
C'est ce que la Bible - bien traduite - appelle les psychiques.
Ils mettent en avant leurs propres pensées, leurs propres sentiments, leur propre volonté.

De plus, ils n'expliquent les choses (la Bible, ce qui leur arrive, ce qui se passe dans le monde) que par ce qu'ils voient, donc par les conséquences d'une cause qu'ils ne voient pas.

La meilleure manière d'interpréter la Bible consiste en priorité à comprendre qu'elle nous explique les causes, puis qu'elle nous en montre les conséquences.

Si vous vous appliquez à voir dans les Écritures une description de vous-même, de ce qui se passe à l'intérieur de vous - du vieil homme comme de l'Homme Nouveau - alors vous comprenez tout ce que l'Histoire nous apprend, tout ce que les sciences humaines nous décrivent, tout ce que vous voyez autour de vous.

De la Genèse à l'Apocalypse, vous voyez ce qui se passe en vous (si vous êtes honnête avec vous-même). Ainsi, plutôt que d'interpréter littéralement, terrestrement les textes de la Bible, vous comprendrez le moteur du monde, à tous les niveaux, et par conséquent vous comprendrez  - avec l'Oreille et l'Oeil spirituels - ce qui se passe dans le monde, sans tomber dans le piège de vouloir interpréter uniquement les conséquences, ou de vouloir prédire des événements en vous appuyant uniquement sur des textes sortis de leur contexte, sans chercher les causes spirituelles de tout ce qui se passe autour de vous, à toute échelle.

Un exemple d'interprétation spirituelle de l'Apocalypse.


La foi

 La foi fait trois choses:

- elle purifie le coeur (Actes 15:9)

- elle opère par l'amour (Galates 5:6)

- elle est victorieuse du monde (1 Jean 5:4)


(C.H. Mackintosh, Genèse, p.131)


Actes 22:14

Selon Actes 22:14, Dieu nous destine à:

  1. connaître Sa volonté
  2. voir le Juste
  3. entendre les paroles de Sa bouche (Sa voix)


Nous avons ici les 3 dimensions de la foi:

  1. connaître la volonté de Dieu implique étudier Sa parole dans les écritures
  2. voir le Juste c'est reconnaître la présence du Christ tout au long de mes journées
  3. entendre Sa voix, c'est discerner, comprendre ce qu'Il attend de moi


+


6 vérités pour nous encourager dans notre chemin de sanctification

Nous avons besoin de poteaux indicateurs, qui nous rappellent des vérités qui nous encouragent dans notre marche:

1. Dieu a un but

2. Les épreuves ont un sens

3. Dieu agit et nous aide

4. Dieu est puissant et fidèle

5. Je suis responsable

6. Dieu utilise des moyens de grâce ordinaires


Développement


Soyez libre!

Beaucoup de chrétiens s'accrochent à ce qu'on leur a appris, et ne veulent pas en sortir. Ils ont une croyance religieuse qui enferme - et non pas la foi qui libère - et aucune envie de faire des recherches par eux-mêmes. Ils s'accrochent aussi parfois à une version de la Bible, et si on leur en indique une meilleure, ils se cherchent des excuses pour garder "leur" version.

Voici ce qui leur manque: l'amour de la vérité, chercher Dieu en dehors des sentiers balisés par la religion, la capacité de se remettre en question et de reconnaître avec humilité que la vérité ne viendra jamais des hommes, mais qu'il faut la recevoir de Dieu, qu'il faut se tourner vers Lui et Lui dire: "Seigneur on m'a enseigné telles choses, mais Toi qu'en dis-Tu ? Les Écritures me disent le contraire de ce que disent les hommes, et c'est Toi que je veux croire. Donne-moi la Véritable Lumière".

N'accusons pas ces chrétiens, qui se croient dans la vérité. Mais cette vérité n'est pas celle de Dieu, mais la leur, qui leur vient de leurs parents, de leurs enseignants spirituels. Ils se pensent sincèrement chrétiens. Ils n'admettent aucun questionnement au sujet de leurs croyances bien ancrées dans leur subconscient. Impossible de les atteindre tant qu'ils ne se posent pas eux-mêmes des questions.

Ils regardent le doigt qui leur montre la Lune, plutôt que la Lune elle-même. Il n'écoutent pas l'Esprit de Dieu: on leur a appris à réciter un crédo, à croire des versets sortis de leur contexte, à lire la Bible dans son sens premier, terrestre, psychique (et démoniaque, dirait Jacques...). Tant qu'ils se complaisent dans leurs erreurs, ils sont sous la puissance d'égarement envoyée par Dieu à ceux qui n'ont pas l'amour de la vérité.

Sans Jésus et Son Esprit nous ne pouvons rien faire sinon prier - et Lui peut lever ce voile et les sauver.

Il est cependant effarant de voir que malgré que tout soit devant leurs yeux, ces personnes ne voient pas. Cet aveuglement est par conséquent surnaturel et ces personnes ont besoin que Jésus lave la boue qu'elles ont sur les yeux pour qu'elles puissent voir.

Seigneur, ramène sous ton aile d'amour et de paix tous ceux qui se croient sincèrement dans la vérité mais sont en fait perdus!


La manière dont Paul est venu

Pas besoin de spéculer. La Bible relate l'approche de Paul pour la diffusion de l'Évangile à Corinthe. Nous lisons ceci: "Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. Mais quand Silas et Timothée furent arrivés de la Macédoine, il se donna tout entier à la parole, attestant aux Juifs que Jésus était le Christ" (Ac 18:4,5). Malgré les rejets répétés qu'il avait subis auparavant, la stratégie de Paul pour atteindre Corinthe est restée inchangée. L'apôtre a maintenu la même approche qu'il avait utilisée dans les autres villes. Il est venu en proclamant Christ crucifié, et ce, dans la puissance du Saint-Esprit.

Une telle prédication qui exaltait Christ et qui était centrée sur la croix n'est pas demeurée sans effet. Le chef de la synagogue, Crispus, s'est radicalement converti sous le ministère de Paul (Ac 18:8). De même, de nombreux autres Corinthiens en sont venus à croire en Jésus. La réception de l'Évangile a été si puissante que l'apôtre y est resté 18 mois, une période inhabituellement longue pour lui qui voyageait rapidement d'un endroit à l'autre. Dans cette ville païenne, une tête de pont pour la vérité était désormais établie. Une Église avait en quelque sorte vu le jour aux portes de l'enfer. La prédication directe de Paul sur le Christ crucifié a été puissamment utilisée par Dieu.

Toutefois, après le départ de Paul de Corinthe, ces nouveaux croyants se sont refroidis dans leur dévotion à Christ. Leur zèle s'est atténué. Bien qu'authentiquement convertis, ces disciples sont revenus à leur désir pour des discours publics dans des styles plus sophistiqués. Avec cette régression, ils sont retournés à leur ancien engouement pour la sagesse du monde.

En 55 apr. J.-C., Paul écrit 1 Corinthiens pour avertir ces gens de leur rechute spirituelle. Au début de cette épître, il leur rappelle la manière directe dont il leur avait prêché l'Évangile. Il affirme: "Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu" (1 Co 2:1). Par là, il veut dire que lorsqu'il était là, il n'a pas tenté de se mesurer aux grands débatteurs grecs. Il n'a pas compromis son message afin de s'adapter à leurs goûts culturels. Il ne s'est pas non plus plié à la sagesse conventionnelle de l'esprit grec. Il a catégoriquement refusé de leur plaire pour les gagner.

Au contraire, Paul n'a pas modifié d'un iota la substance de son message. Il n'a pas non plus ajusté son mode de présentation. L'apôtre est venu à Corinthe comme il l'avait fait partout ailleurs, prêchant le Christ crucifié. L'ensemble de son ministère pourrait être résumé par cette déclaration succincte: "Nous prêchons Christ et Christ crucifié" (voir 1 Co 2:2). En fin de compte, l'essentiel de son message était la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ.

Source

Soyez nul(le)

Quelle oeuvre avez-vous faite pour être sauvé(e) ?

Réponse: vous avez péché

Vous ne nous croyez pas ?

Lisez votre Bible, pour vous en convaincre

(nous n'aurions pas besoin d'être sauvés si nous n'avions pas de péché)

Ne faites rien pour être sauvé(e), si ce n'est avoir foi en Celui qui sauve

Les oeuvres sont la conséquence du salut, pas la cause du salut.


Quelle est votre qualification pour la marche dans la foi ?

Réponse: votre incompétence

Vous ne nous croyez pas ?

Lisez votre Bible, pour vous en convaincre

(quand je suis faible, je suis fort)

Le vieil homme irrégénéré aime être compétent, "leader" (de soi-même, des autres)

Or, "ne vous faites pas appeler 'leaders', car un seul est leader, Christ".


Quelle est la puissance de l'adversaire ?

Réponse: l'adversaire a les pouvoirs que vous lui donnez

Vous ne nous croyez pas ?

Lisez votre Bible, pour vous en convaincre

(tout homme est esclave de ce qui a triomphé de lui)

N'entrez pas en territoire ennemi

N'allez pas à l'intérieur du périmètre de sa chaîne.


En conclusion:

- Christ en nous (c'est Lui qui doit vivre en nous, pas le vieil homme) est notre salut et notre autorité

- Par conséquent, invoquons Sa présence

- Recommandons-Lui nos oeuvres, pour que nos projets réussissent

- Et surtout: sagesse...


Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude