Rechercher dans ce blog

Le Père Martin

Le père Martin était cordonnier. Il vivait seul dans une petite échoppe qui lui tenait lieu de chambre, de cuisine et d'atelier.

Le soir du 24 décembre, il se dit: "Si c'était demain que Jésus naissait, je saurais quoi lui offrir!". Il se leva, prit sur son étagère deux petites chaussures de bébé en cuir blanc bien mou, fermées de boucles argentées: "C'est mon travail le plus fin!" se dit-il.

Cette nuit-là, le père Martin entendit en rêve une voix: "Martin! Tu as envie de me voir ? Demain, je passerai devant ta fenêtre. Ouvre-moi. J'entrerai et viendrai m'asseoir avec toi." Nul doute, c'est Jésus qui lui parlait! Il se leva tôt le lendemain, activa le feu, balaya son atelier, rangea toutes ses affaires. Il prépara du café, du lait, du pain et du miel. Et il courut se mettre à la fenêtre pour guetter son invité.

Un balayeur passa devant chez lui, soufflant dans ses deux mains. "Pauvre homme, se dit le père Martin, il doit être gelé!". Ouvrant sa porte, il le héla: "Entre, mon ami, viens te réchauffer! J'ai là un bon feu et du café chaud!". L'homme ne se fit pas prier. Il entra et passa un moment en sa compagnie.

Une heure plus tard, le père Martin aperçut une femme pauvrement vêtue, un bébé dans les bras. Elle semblait si fatiguée. Il lui demanda: "As-tu besoin d'aide ?" La femme répondit: "Je vais à l'hôpital avec mon enfant. Je suis malade et je suis seule chez moi...". Le père Martin répondit: "Entre! Assieds-toi. Prends cette tasse de café chaud. Et voici une tasse de lait au miel pour ton enfant...". Le père Martin remarqua que l'enfant avait les pieds nus. Il se leva et prit sur son étagère les petites chaussures blanches qu'il aimait tant. Elles allaient à merveille aux pieds du petit. La mère le remercia et repartit.

Le père Martin se remit à guetter par la fenêtre...

Le cœur bien lourd, il alla se coucher le soir venu. Il n'avait point vu Jésus.

Soudain la pièce fut inondée de lumière. Martin vit le balayeur et la mère avec son enfant. Ils lui souriaient: "Ne suis-je pas passé devant chez toi aujourd'hui, Martin ? Ne m'as-tu pas offert à boire et à manger devant la chaleur de ton feu ?"

Alors, il entendit une voix douce, répétant ces mots de Jésus: "J'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger - j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire, j'étais étranger, et vous m'avez recueilli - j'étais nu, et vous m'avez vêtu (…). Toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites (Matthieu 25:35-36)."

Conte de Tolstoï


Sagesse

Ce n'est pas nous qui choisissons Dieu, mais c'est Dieu qui nous choisit

Ce n'est pas le péché qu'on pardonne, mais la personne qui l'a commis

D'abord aller à Dieu de la part de l'homme, puis aller à l'homme de la part de Dieu




Vous ferez plus en un an, si vous êtes vraiment rempli du Saint-Esprit, que vous ne pourriez le faire en cinquante ans sans Lui

Si vous ne cherchez rien d'autre que la volonté de Dieu, Il vous mettra toujours au bon endroit, au bon moment

Il n’y a rien d'impossible avec Dieu - toute impossibilité est avec nous lorsque nous mesurons Dieu au travers des limites de notre incrédulité

La grande foi est le produit de grands combats - les grands témoignages sont le résultat de grandes épreuves - les grands triomphes ne peuvent résulter que de grandes épreuves

Certaines personnes aiment lire leur Bible en Hébreu - d'autres aiment la lire en Grec - j'aime la lire dans l'Esprit saint

Un homme se trouve dans une grande situation lorsqu'il n’a personne vers qui se tourner, à part Dieu

Dieu n'appelle pas ceux qui sont équipés, Il équipe ceux qu'Il a appelés

(Smith Wigglesworth)


Pourquoi la plupart des chrétiens se trompent-ils ?

Parce qu'ils ne regardent qu'aux choses terrestres.
C'est ce que la Bible - bien traduite - appelle les psychiques.
Ils mettent en avant leurs propres pensées, leurs propres sentiments, leur propre volonté.

De plus, ils n'expliquent les choses (la Bible, ce qui leur arrive, ce qui se passe dans le monde) que par ce qu'ils voient, donc par les conséquences d'une cause qu'ils ne voient pas.

La meilleure manière d'interpréter la Bible consiste en priorité à comprendre qu'elle nous explique les causes, puis qu'elle nous en montre les conséquences.

Si vous vous appliquez à voir dans les Écritures une description de vous-même, de ce qui se passe à l'intérieur de vous - du vieil homme comme de l'Homme Nouveau - alors vous comprenez tout ce que l'Histoire nous apprend, tout ce que les sciences humaines nous décrivent, tout ce que vous voyez autour de vous.

De la Genèse à l'Apocalypse, vous voyez ce qui se passe en vous (si vous êtes honnête avec vous-même). Ainsi, plutôt que d'interpréter littéralement, terrestrement les textes de la Bible, vous comprendrez le moteur du monde, à tous les niveaux, et par conséquent vous comprendrez  - avec l'Oreille et l'Oeil spirituels - ce qui se passe dans le monde, sans tomber dans le piège de vouloir interpréter uniquement les conséquences, ou de vouloir prédire des événements en vous appuyant uniquement sur des textes sortis de leur contexte, sans chercher les causes spirituelles de tout ce qui se passe autour de vous, à toute échelle.

Un exemple d'interprétation spirituelle de l'Apocalypse.


La foi

 La foi fait trois choses:

- elle purifie le coeur (Actes 15:9)

- elle opère par l'amour (Galates 5:6)

- elle est victorieuse du monde (1 Jean 5:4)


(C.H. Mackintosh, Genèse, p.131)


Actes 22:14

Selon Actes 22:14, Dieu nous destine à:

  1. connaître Sa volonté
  2. voir le Juste
  3. entendre les paroles de Sa bouche (Sa voix)


Nous avons ici les 3 dimensions de la foi:

  1. connaître la volonté de Dieu implique étudier Sa parole dans les écritures
  2. voir le Juste c'est reconnaître la présence du Christ tout au long de mes journées
  3. entendre Sa voix, c'est discerner, comprendre ce qu'Il attend de moi


+


6 vérités pour nous encourager dans notre chemin de sanctification

Nous avons besoin de poteaux indicateurs, qui nous rappellent des vérités qui nous encouragent dans notre marche:

1. Dieu a un but

2. Les épreuves ont un sens

3. Dieu agit et nous aide

4. Dieu est puissant et fidèle

5. Je suis responsable

6. Dieu utilise des moyens de grâce ordinaires


Développement


Soyez libre!

Beaucoup de chrétiens s'accrochent à ce qu'on leur a appris, et ne veulent pas en sortir. Ils ont une croyance religieuse qui enferme - et non pas la foi qui libère - et aucune envie de faire des recherches par eux-mêmes. Ils s'accrochent aussi parfois à une version de la Bible, et si on leur en indique une meilleure, ils se cherchent des excuses pour garder "leur" version.

Voici ce qui leur manque: l'amour de la vérité, chercher Dieu en dehors des sentiers balisés par la religion, la capacité de se remettre en question et de reconnaître avec humilité que la vérité ne viendra jamais des hommes, mais qu'il faut la recevoir de Dieu, qu'il faut se tourner vers Lui et Lui dire: "Seigneur on m'a enseigné telles choses, mais Toi qu'en dis-Tu ? Les Écritures me disent le contraire de ce que disent les hommes, et c'est Toi que je veux croire. Donne-moi la Véritable Lumière".

N'accusons pas ces chrétiens, qui se croient dans la vérité. Mais cette vérité n'est pas celle de Dieu, mais la leur, qui leur vient de leurs parents, de leurs enseignants spirituels. Ils se pensent sincèrement chrétiens. Ils n'admettent aucun questionnement au sujet de leurs croyances bien ancrées dans leur subconscient. Impossible de les atteindre tant qu'ils ne se posent pas eux-mêmes des questions.

Ils regardent le doigt qui leur montre la Lune, plutôt que la Lune elle-même. Il n'écoutent pas l'Esprit de Dieu: on leur a appris à réciter un crédo, à croire des versets sortis de leur contexte, à lire la Bible dans son sens premier, terrestre, psychique (et démoniaque, dirait Jacques...). Tant qu'ils se complaisent dans leurs erreurs, ils sont sous la puissance d'égarement envoyée par Dieu à ceux qui n'ont pas l'amour de la vérité.

Sans Jésus et Son Esprit nous ne pouvons rien faire sinon prier - et Lui peut lever ce voile et les sauver.

Il est cependant effarant de voir que malgré que tout soit devant leurs yeux, ces personnes ne voient pas. Cet aveuglement est par conséquent surnaturel et ces personnes ont besoin que Jésus lave la boue qu'elles ont sur les yeux pour qu'elles puissent voir.

Seigneur, ramène sous ton aile d'amour et de paix tous ceux qui se croient sincèrement dans la vérité mais sont en fait perdus!


Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude