Rechercher dans ce blog

Nos larmes


Dieu sait que nous n'avons jamais à rougir de nos larmes,

car elles sont comme une pluie sur la poussière aveuglante de la terre

qui recouvre nos coeurs endurcis


(Charles Dickens)


Que se passe-t-il dans le Ciel ?

Livre de l'Apocalypse 12:1 Et fut vu un grand signe dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, et la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles. 12:2 Et elle est enceinte, et elle crie en souffrant les douleurs et étant éprouvée pour enfanter.

Développement


La Bonne Nouvelle

Dans l'AT, le chemin consiste à écarter l'eau de la mer pour traverser
Dans le NT, le chemin consiste à marcher sur l'eau

Dans l'AT, la vérité consiste à briser les murs de Jéricho
Dans le NT, la vérité consiste à traverser les murs

Dans l'AT, celui qui touche un lépreux devient impur
Dans le NT, le lépreux est purifié par celui qui le touche

Dans l'AT, la vie consiste à chercher la Loi sur la montagne
Dans le NT, la vie consiste à être transfiguré sur la montagne

Corps, âme, esprit

De même qu'il se trouve des personnes - qui savent mieux que les autres - prétendant que le verbe du texte original traduit en français par "aimer" n'a aucune importance (agapao ou  phileo), alors que lorsque Jésus dit par 3 fois à Pierre "m'aimes-tu", Il le fait 2 fois en utilisant le 1er et 1 fois le second, de même il se trouve des "spécialistes" pour affirmer qu'âme et esprit sont une seule et même chose, bien que la Bible parle de l'être humain "corps, âme et esprit".

Or, en creusant le texte biblique, on se rend compte que Dieu parle à notre esprit (étant Lui-même Esprit), via la relation, la conscience, l'intuition, et l'esprit à son tour va mettre en action l'âme (pensées, sentiments, volonté).

Voyons, par extension, comment les 5 sens corporels (vue, ouïe, odorat, goût, toucher) sont représentés au niveau de l'âme et de l'esprit.

Au niveau de l'âme, voir c'est se représenter ce qu'on nous dit. Au niveau de l'esprit, voir c'est avoir une vision (pas forcément imagée) des choses spirituelles, p.ex. en Apocalypse "et je vis...". C'est avoir accès à la Lumière de Dieu, inaccessible au corps ou à l'âme.

Entendre, c'est comprendre ("je vous entends bien" = "je vous ai compris"). Au niveau de l'esprit, c'est l'écoute: j'écoute, j'obéis.

Une chose de bonne/mauvaise odeur concerne des idées, des comportements, etc. bons ou mauvais. Au niveau spirituel, il s'agit de l'acceptation de nos demandes, de nos louanges si elles sont faites selon la volonté de Dieu, ou de rejet dans le cas contraire.

On dira d'un comportement, d'une idée, etc., qu'elle est de bon ou de mauvais goût. Au niveau spirituel, on goûte la bonté de Dieu, ou on est dégoûté par la méchanceté, la ruse, les manipulations des esprits mauvais.

Quelque chose qui nous touche se passe au niveau du coeur (âme) mais aussi au niveau de l'esprit pour les révélations spirituelles (amour de Dieu p.ex.).

Ces 5 sens sont ceux dont on parle communément lorsqu'on aborde le sujet des sens qui caractérisent l'être humain.

Mais il y en a deux autres qu'il faut ajouter pour atteindre à la perfection (5+2=7): le sens de l'équilibre, et le sens de l'orientation.

L'équilibre: examinez tout, retenez ce qui est bon.
L'orientation: dirigez-vous vers la Jérusalem céleste, et non pas la terrestre.

Qui a oreille entende ce que dit l'Esprit...

Qu'il m'est facile de vivre avec toi, Seigneur!

Qu'il m'est facile de vivre avec toi, Seigneur!
Comme il m'est facile de croire en toi!

Lorsque mon esprit tombe dans la perplexité ou se tait accablé,
Lorsque les gens les plus intelligents ne voient pas plus loin que le soir d'aujourd'hui et ne savent pas ce qu'il faudra faire demain,
Toi, tu m'infuses la claire confiance que tu existes et que tu as souci que toutes les routes vers le bien ne soient pas fermées.

Par-dessus les cimes de la gloire terrestre,
je regarde avec étonnement ce chemin que jamais je n'aurais pu inventer moi-même,
ce chemin à travers la désespérance,
ce chemin où j'ai pu, même moi, envoyer à l'humanité un reflet de ta lumière.
Et tout ce qu'il faudra que j'en reflète encore,
Tu me le donneras,
Et tout ce que je ne parviendrai pas à refléter,
cela voudra dire que tu a appelé d'autres pour cela.

Oui, Seigneur, toutes nos vies sacrifiées, nos vies boiteuses,
nos gémissements et nos larmes,
tout cela ne donnera-t-il pas une beauté éternelle et achevée ?

Je sens avec tant de clarté que ce qu'il y a en moi n'est pas encore tout moi,
Je sens quelque chose de très indestructible, quelque chose de très, très haut :
Quelque chose comme un éclat de l'Esprit universel!

Amen.

(Alexandre Soljenitsyne, prière composée le jour où il a reçu le prix Nobel de littérature)

Comment commence l'apostasie

Un des signes les plus évidents du déclin spirituel est l'apathie, l'endormissement, et l'indifférence envers l'état de la Maison de Dieu, envers la parole écrite de Dieu, et envers la présence de Dieu. Cet état d'esprit submerge le pasteur, le croyant, voire toute l'assemblée, avant même qu'ils se rendent compte que quelque chose ne va pas. Ce déclin est en réalité l'un des premiers signes de l'apostasie dont nous parle la parole écrite de Dieu. Il vient lorsque le refus implicite ou explicite de l'autorité de la parole écrite se répand dans toute l'Église. Trop de pasteurs restent silencieux sur le péché. Ils n'appellent plus les fidèles à la repentance. Au lieu de cela, ils prêchent un évangile "politiquement correct", celui de la "tolérance".

Selon Ralph Martin: Même quand on ne rejette pas clairement, sur un plan intellectuel, les enseignements uniques et absolus de Jésus-Christ, on entretient un mélange spirituel de vérité et d'erreur qui favorise le rejet émotionnel implicite de ces enseignements. Cela crée une atmosphère qui vide le Christianisme de toute sa puissance, aussi efficacement que si l'on avait ouvertement plongé dans l'apostasie. Si l'on ne proclame plus clairement les enseignements uniques et absolus de Christ, la foi se corrompt, le culte rendu à Dieu se pervertit et s'affaiblit, et l'on cesse d'annoncer l'Évangile.

De plus en plus de pasteurs manquent de courage et font preuve d'un laxisme étrange. Ils restent silencieux devant le péché et les iniquités frappantes qui se déroulent sous leurs yeux. Ils se taisent dans l'église et évitent de prêcher sur certains sujets délicats parce qu'ils connaissent les situations critiques de certains de leurs membres qui ne veulent pas entendre ce qui pourrait troubler leur fausse sécurité. Ces membres sont d'ailleurs parfois des proches, des amis, des membres du clan ou du village, des collaborateurs, ou des gens importants.

Parfois, le pasteur agit ainsi pour des raisons de subsistance. Intéressé, il craint de perdre ses plus gros contributeurs s'il aborde certains sujets controversés. Cela tient pour le moins de la simonie.

Un autre signe du déclin vient de la facilité avec laquelle les chrétiens peuvent croire n'importe qui et n'importe quoi. Le manque d'enseignement biblique et la difficulté pour beaucoup de s'enseigner soi-même, par manque de temps ou tout simplement à cause de l'illettrisme fortement implanté dans les pays à forte poussée évangélique, conduisent les chrétiens à se confier souvent aveuglément à leurs conducteurs spirituels. Comme beaucoup de ces derniers n'ont pas eu d'enseignement doctrinal poussé et en sont encore au lait spirituel, ils ne peuvent pas emmener les chrétiens plus loin qu'ils ne le sont eux-mêmes. Cet état de fait conduit donc souvent à des déviations, à l'acceptation de tout vent de doctrine, au syncrétisme, et au déclin de l'église. Ce fait est souvent constaté lors de la venue, dans l'église ou ailleurs, d'un pasteur ou évangéliste réputé qui va multiplier les erreurs doctrinales voire carrément des hérésies, mais qui sera davantage cru et écouté que le pasteur principal de l'église. Ce dernier souvent n'osera pas reprendre en public celui qu'il a lui-même invité.

d'après William Luj

Dieu ou le diabolos ?

Certains, lorsque se présente une difficulté, y voient tout de suite l'oeuvre du diable.

Quel temps fait-il dans votre terre intérieure ? Votre ciel intérieur est-il libéré ?

Est-on sûr que c'est uniquement le diable qui est derrière cette difficulté ?

N'est-ce pas plutôt une épreuve envoyée/permise par Dieu ?

N'avez-vous pas lu Mat 4:1 Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable ?

Dieu est toujours derrière le tentateur: celui-ci ne peut rien faire si Dieu ne le lui permet pas.

D'autres versets:

1 Sam 16:14
L'esprit de l'Éternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l'Eternel

1 Sam 18:10
Le lendemain, le mauvais esprit de Dieu saisit Saül, qui eut des transports au milieu de la maison

Juges 9:23
Alors Dieu envoya un mauvais esprit entre Abimélec et les habitants de Sichem

Psaume 66:10-12
Tu nous as mis à l'épreuve, ô Elohim - tu nous as purifiés par le feu au creuset, comme on le fait pour l'argent
Tu nous as conduits dans un filet (piège) - tu as chargé nos épaules d'un pesant fardeau (d'affliction/de tribulations)
Tu as fait chevaucher des hommes sur nos têtes - nous avons passé à travers l'eau et le feu et tu nous en as fait sortir pour renouveler notre âme en abondance

Hébreux 12:11
Il est vrai que toute correction ne semble pas être au premier abord un sujet de joie - mais plutôt un sujet de tristesse. Mais plus tard, elle procure à ceux qu'elle a ainsi formés un fruit de paix: la justice.

complément

Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude